Publications

A. Thèse de doctorat

Le pouvoir des clefs au XVIe siècle. La suprématie pontificale et son exercice face aux contestations religieuses et politiques, 3 vol., 1464 p. Thèse préparée à Paris IV sous la direction d’Alain Tallon et soutenue le 30 novembre 2013 devant un jury composé de : Denis Crouzet (président), Sylvio De Franceschi (rapporteur), Benoist Pierre (rapporteur), Adriano Prosperi (absent, son rapport a été lu), Philippe Büttgen et Alain Tallon. Mention Très honorable avec les félicitations du jury.

B. Articles et communications.

1. « Un office spirituel. Le pape et les devoirs de sa charge dans les projets de réforme autour du concile de Latran V », Mélanges de l’École Française de Rome, Italie et Méditerranée, 121/1 (2009), p. 219-259.

2. « La papauté et la guerre du XVe siècle au milieu du XVIIe siècle », dans Xavier Boniface et Bruno Béthouart (dir.), Les Chrétiens, la guerre et la paix. De la paix de Dieu à l’esprit d’Assise, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2012 (Histoire), p. 291-303.

3. « Claves regni coelorum : le sens d’une métaphore entre hérésiologie et ecclésiologie (XVIe siècle) », dans Frédéric Gabriel, Dominique Iogna-Prat et Alain Rauwel (dir.), Les nouveaux horizons de l’ecclésiologie : du discours clérical à la science du social, Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre | BUCEMA [En ligne], Hors-série n° 7 | 2013, mis en ligne le 18 avril 2013, consulté le 10 décembre 2013, URL : http://cem.revues.org/12786

4. « Le pouvoir ecclésiastique : question canonique ou théologique ? Filippo Decio, Cajetan et le concile de Pise-Milan », dans Les clercs et les princes. Doctrines et pratiques de l’autorité ecclésiastique à l’époque moderne, éd. Patrick Arabeyre et Brigitte Basdevant-Gaudemet, Paris, Publications de l’École Nationale des Chartes, 2013 (Études et rencontres de l’École des Chartes, 41), p. 271-284.

5. « Pouvoir pontifical et imperium au XVIe siècle », dans Caroline Callard, Élisabeth Crouzet-Pavan et Alain Tallon (dir.), La Politique de l’histoire en Italie : arts et pratiques du réemploi, Paris, Presses de l’Université Paris-Sorbonne, 2014, p. 79-94.

6. [Avec Aurélien Girard], « Réflexions sur le schisme moderne : cadres doctrinaux, enjeux historiographiques et perspectives de recherche », dans De l’Église aux Églises : réflexions sur le schisme aux Temps modernes, sous la direction d’Aurélien Girard et de Benoît Schmitz, Mélanges de l’École française de Rome. Italie et Méditerranée modernes et contemporaines [En ligne], 2014, 126/2, mis en ligne le 22 octobre 2014, consulté le 2 janvier 2015, URL : http://mefrim.revues.org/2018

7. « Le pouvoir du pape sur les royaumes : la controverse imprimée entre catholiques romains et catholiques gallicans à propos des bulles de 1585, 1589 et 1591 », dans Gigliola Fragnito et Alain Tallon (dir.), Hétérodoxies croisées. Catholicismes pluriels entre France et Italie, XVIe-XVIIe siècles [en ligne], Rome, Publications de l’École française de Rome, 2015, URL : http://books.openedition.org/efr/2841

8. « Les thèses gallicanes sur le pouvoir pontifical à l’épreuve du protestantisme », dans Gigliola Fragnito et Alain Tallon (dir.), Hétérodoxies croisées. Catholicismes pluriels entre France et Italie, XVIe-XVIIe siècles [en ligne], Rome, Publications de l’École française de Rome, 2015, URL : http://books.openedition.org/efr/2843

C. Direction de dossier de revue.

[Avec Aurélien Girard] (dir.), De l’Église aux Églises : réflexions sur le schisme aux temps modernes, dans Mélanges de l’École française de Rome, Italie et Méditerranée modernes et contemporaines [En ligne], 2014, 126/2, mis en ligne le 22 octobre 2014, consulté le 2 janvier 2015, URL : http://mefrim.revues.org/1788

D. Comptes-rendus.

1. F. Alazard et F. La Brasca (dir.), La papauté à la Renaissance, Paris, 2007, 756 p., dans Annales. Histoire, Sciences Sociales, 63e année, 2008/1, p. 212-214.

2. La Réforme en France et en Italie : contacts, comparaisons et contrastes, éd. Ph. Benedict, S. Seidel Menchi et A. Tallon, Rome, 2007, 671 p., dans Revue d’Histoire de l’Église de France, t. 94, (n° 233), Juillet- Décembre 2008, p. 380-382.

3. Correspondance du cardinal Jean du Bellay, éd. R. Scheurer et L. Petris, avec la collaboration de D. Amherdt et I. Chariatte, t. III, 1537-1547, Paris, 2008, X-588 p., dans Revue d’Histoire de l’Église de France, t. 95 (n° 235), Juillet-Décembre 2009, p. 363-365.

4. Olivier Christin, Le Roi-Providence. Trois études sur l’iconographie gallicane, Lyon, 2006, 121 p. + pl., dans Revue d’histoire moderne et contemporaine, 57/4 (2010), p. 233-234.

5. La culture gallicane. Références et modèles (droit, ecclésiologie, histoire), Revue de l’histoire des religions, 226 – 3/2009, p. 291-543, dans Revue Bossuet, n. s., n° 1 (2010), p. 126-131.

6. Paolo Sarpi. Politique et religion en Europe, éd. M. Viallon, Paris, 2010, 478 p., dans Chrétiens et Sociétés [En ligne], 17 (2010), mis en ligne le 12 juillet 2011, http://chretienssocietes.revues.org...

7. S. H. De Franceschi, Raison d’État et raison d’Église. La France et l’Interdit vénitien (1606-1607) : aspects diplomatiques et doctrinaux, Paris, 2009, 567 p. ; Id., La crise théologico-politique du premier âge baroque. Antiromanisme doctrinal, pouvoir pastoral et raison du prince : le Saint-Siège face au prisme français (1607-1627), Rome, 2009, 979 p., dans Annales. Histoire, Sciences Sociales, 66e année, 2011/3, p. 905-908.

8. J. Corkery, Th. Worcester (éd.), The Papacy since 1500. From Italian Prince to Universal Pastor, Cambridge, 2010, 296 p., dans Francia-Recensio 2011/4, Frühe Neuzeit - Revolution - Empire (1500-1815), http://www.perspectivia.net/content..., mis en ligne le 31 janvier 2012.

9. Offices et papauté (XIVe-XVIIe siècle). Charges, hommes, destins, éd. A. Jamme et O. Poncet, Rome, 2005, 1049 p. ; Offices, écrit et papauté (XIIIe-XVIIe siècle), éd. A. Jamme et O. Poncet, Rome, 2007, 951 p., 4 fig. h.-t., dans Revue d’Histoire de l’Église de France, t. 98 (2012), p. 144-145.

10. A. Menniti Ippolito, 1664. Un anno della Chiesa universale. Saggio sull’italianità del papato in età moderna, Rome, 2011, 264 p., dans Revue d’histoire ecclésiastique, 107 (2012/ 3-4), p. 1276-1277.