École normale supérieure

Histoire moderne et contemporaine

Archives normaliennes


Muriel Le Roux, Léa Saint-Raymond, Valérie Theis, Florence Weber

S1 et S2 6 ECTS : 8 séances de séminaire et participation à un atelier

Salle de l’IHMC de 10h30 à 12h30 les 13 octobre, 24 novembre, 12 janvier, 9 février, 22 mars, 5 avril, 17 mai, 7 juin.

Le séminaire souhaiterait être un lieu d’échange entre praticiennes et praticiens des archives de différentes disciplines (chercheuses et chercheurs, conservateurs d’archives et de bibliothèques, étudiantes et étudiants) ayant pour point commun d’avoir eu l’occasion de travailler sur les « archives normaliennes ». Cette expression est à entendre dans un sens large, puisqu’elle englobe ici les archives des Écoles normales supérieures conservées aux Archives nationales, les archives produites dans le cadre des activités d’enseignement et de recherche de l’ENS et les archives des anciennes et anciens élèves, qui sont aujourd’hui conservées, lorsqu’elles le sont, dans une très grande diversité de lieux.

Par la présentation de recherches achevées ou en cours, parfois couplées à des opérations de valorisation, on s’interrogera sur les éventuelles spécificités des formations, des méthodes et des productions scientifiques, mais aussi des carrières des personnes ayant réalisé une partie de leur parcours professionnel à l’ENS. Cela impliquera de replacer ces recherches et ces parcours dans le cadre plus large d’une histoire des sciences étudiant des questionnements, des méthodes et des constructions institutionnelles qui se sont déployées dans un cadre national et transnational. Il s’agira également de montrer l’importance de la prise en compte d’un continuum allant des archives « administratives » ou « institutionnelles » jusqu’aux archives scientifiques pour une véritable compréhension des activités de recherche et d’enseignement. Une place centrale sera enfin accordée aux différents types de matériau mobilisables et aux enjeux propres à la conservation et aux méthodes d’analyse de chacun d’entre eux, dans le contexte de l’accroissement des données nativement numériques mais aussi des archives numérisées mises à disposition des chercheurs.

En donnant à voir la richesse des types de documentation, mais aussi le caractère encore très lacunaire de notre connaissance de l’histoire de l’enseignement et de la recherche du XIXe au XXIe siècles, le séminaire pourra servir à dégager de nouvelles pistes et problématiques de recherche.

Par un retour critique collectif sur les travaux déjà engagés, il ambitionne aussi de contribuer à la réflexion sur les choix de conservations des archives de l’enseignement et de la recherche qui doivent ou devront être faits pour continuer à rendre possible le travail des chercheuses et des chercheurs dans un futur plus ou moins proche.

Validation pour les étudiants : assistance au séminaire et participation à un des projets « archives normaliennes et humanités numériques » dans le cadre des cours d’initiation aux humanités numériques de Léa Saint-Raymond.

Pour découvrir le projet Archives normaliennes, voir le site : https://archives-normaliennes.huma-num.fr/s/site/page/projet

Programme 2023-2024

- 13 octobre : V. Theis : Introduction ; Christophe Charle : La place de l’ENS dans les recherches et les archives de l’enseignement et de la recherche.

- 24 novembre : Florence Weber et Muriel Le Roux : Les archives de la science en train de se faire.

- 12 janvier : Anne-Flore Thibault et Axelle Boulay : « Les premières Ulmiennes (1910-1939). Une étude des dossiers de scolarité ».

- 9 février : Nathalie Queyroux et Stella Manet : Le projet « oralemens » sur Pierre Petitmengin.

- 22 mars : Marine Coquet et Nicolas Azam : "Archives de la recherche", un objet non identifié ? Attention, la date de cette séance a été modifiée.

- 5 avril : Anis Mkacher et Agnès Tricoche : Les archives normaliennes de l’archéologie et le développement d’outils numériques.

- 17 mai : Pierre Verschueren et Elisa Dalgalarrondo : « Vieux pots et meilleure soupe. Les archives de la section des sciences de l’ENS comme observatoire de la montée en puissance de l’enseignement supérieur et de la recherche (1944-1960) ».

- 7 juin : Florence Weber et Frédérique Matonti (sous réserve) : L’oubli genré d’une institution supérieure réservée aux jeunes femmes ».

Contacts : muriel.le.roux chez ens.psl.eu ; lea.saint-raymond chez ens.psl.eu ; valerie.theis chez ens.psl.eu ; florence.weber chez ens.psl.eu

 

 

Contact

Directeur

Stéphane VAN DAMME

stephane.van.damme chez ens.psl.eu

Directrice des études

Sylvia ESTIENNE

sylvia.estienne chez ens.psl.eu

Responsable du parcours Histoire transnationale

Hélène BLAIS

helene.blais chez ens.psl.eu

Gestionnaire

Sophie TISSANDIER

secretariat.histoire chez ens.psl.eu

Accueil du public et réception des appels 

lundi - mardi - jeudi - vendredi : 9h30 à 12h00 - 14h00 à 16h30

Télétravail le mercredi

Téléphone : 01 44 32 30 28

Plan